Folding LumièreCeci est un site sans prétention, montrant des photos sans prétention… d’un (a)mateur qui utilise tant bien que mal un appareil photo depuis plus de 50 ans.

Pourquoi « mateur » ? tout simplement parce qu’un soir, lors d’un repas professionnel, les places étaient marquées au nom des convives, avec un petit « plus » pour chacun. Le mien était une photo de deux coccinelles s’accouplant ! Je me suis d’abord demandé si on me considérait comme un chaud lapin (et qu’on n’avait pas trouvé de photo de lapin s’envoyant en l’air), et s’il y avait là un message subliminal, mais non, j’ai été vite ramené à la réalité : on me savait très intéressé par la photo, et on m’avait catalogué « voyeur », donc « mateur »…

J’ai dû faire mes premières armes au début des années 60 avec le 6×9 folding Lumière de mon père que j’ai la chance de posséder encore (photo récente ci-contre), puis son télémétrique qui a, hélas, disparu, avant de passer au reflex au début des années 1970 avec un Topcon (Unirex probablement, j’ai oublié… 1971, c’est loin…) puis en 1975 un Pentax ME Super, son 50mm et un flash Vivitar 283 complétés plus tard par un zoom 70-210/2.8 Vivitar Series 1, de me lancer en 1973 dans le développement de films et le tirage noir et blanc de 24×36 avec du matériel pour 6×9 qu’on m’avait donné…, d’avoir le privilège d’utiliser pendant quelques mois un Nikon F dont j’ai un souvenir ému, d’autant qu’il avait appartenu à mon parrain, trop tôt décédé, de passer par un Nikon F401 d’occasion, un F70, un F80, puis de basculer en numérique en 2002 avec un Canon G2 et d’abandonner progressivement l’argentique pour le numérique avec un Nikon D100, un D70S et un D90. Dernière acquisition : un Fujifilm X100S d’occasion avec lequel j’espère pouvoir faire de la photo de rue.

L’achat récent de cet appareil numérique ressemblant fortement à ce télémétrique disparu s’accompagne de ce besoin de recenser et de trier, d’essayer de voir ce que les logiciels récents peuvent faire de mieux sur d’anciennes photos ayant parfois un aspect sentimental tout en manquant de qualité…

Ne vous attendez pas à de la photo d’art ! Je n’ai pas de talent de metteur en scène, je me contente de saisir des instants, sans les provoquer. J’ai essayé de trier parmi les milliers de photos faites surtout depuis le début des années 70. Certaines n’ont subi qu’un traitement a minima après numérisation des tirages ou des négatifs lorsque cela était possible, d’autres ont été converties en noir et blanc, pour le plaisir… mais le post-traitement n’est pas vraiment ce que je préfère !

Les galeries sont en cours de mise en place, je teste pour pouvoir choisir ce qui me conviendra le mieux comme type de présentation. Elles devraient s’enrichir au fur et à mesure de nouvelles prises de vues et de la numérisation d’anciens négatifs. Je me rends compte à quel point le choix est difficile et combien nombreux sont les clichés sans intérêt, ou intéressants mais mal réalisés !

Quelques photos…